Impact de l’exposition à un effluent municipal sur le métabolisme des lipides du grand brochet

Rejoins l’équipe de nos membres Jonathan Verreault et Magali Houde.

Description du projet

La station d’épuration de la ville de Montréal déverse environ 2,5 millions de m3d’effluent par jour dans le fleuve Saint-Laurent suite à l’épuration de ses eaux usées. Cette station d’épuration a été identifiée comme une source principale de plusieurs contaminants dans le fleuve Saint-Laurent. Des études récentes de notre laboratoire ont démontré que le métabolisme énergétique du grand brochet (Esoxlucius), un poisson prédateur du fleuve Saint-Laurent, semble être perturbé par l’exposition à cet effluent. Des changements au niveau de l’expression de gènes impliqués dans le métabolisme des lipides et des concentrations de lipides ont, entre autres, été mesurés chez les brochets exposés à l’effluent dans leur milieu naturel. Ce projet de maîtrise aura pour objectif de mieux comprendre les effets de l’exposition à l’effluent de la ville de Montréal sur le métabolisme des lipides du grand brochet. Pour se faire, des analyses d’expression de gènes et de biomarqueurs reliés au métabolisme des lipides et de stress oxydant seront réalisées sur des brochets capturés dans leur milieu naturel. Des liens seront également explorés entre ces biomarqueurs et des concentrations de contaminants organiques chez ces brochets.

Informations complémentaires

Projet débutant en septembre 2021 ou janvier 2022

Exigence: BSc complété en biologie, biochimie ou dans une discipline pertinente.
Atouts: Connaissances en écotoxicologie.
-Bourse de Maîtrise compétitive fournie pour une période de 2 ans.
-Travail en laboratoire et sur le terrain.
-Projet de collaboration entre Jonathan Verreault (UQAM) et Magali Houde (Environnement et Changement climatique Canada).

Pour appliquer

Envoyez votre CV et relevé de notes (BSc) par courriel à:

Jonathan Verreault

Département des sciences biologiques, Université du Québec à Montréal